Chapitre 11

Aller en bas

Chapitre 11

Message  Admin le Jeu 11 Sep - 17:43

Chap 11 : La République installée, 1879 à 1889.

I_ La France de Marianne

Si les opportunistes l’ont emporté jusque là, en 85, ils se divisent entre le centre gauche (Orléanistes libéraux et Ferry), opportunistes (Gambetta) et radicaux (Clemenceau)
La mort de Gambetta laisse place à Ferry qui peut alors asseoir la République.
Les valeurs républicaines sont positivistesè Etat Laïc et neutre idées Kantiennes et des Lumières : idées 1789 à fond. Mise en place de l’Etat de Droit rejet de l’idée de « peuple souverain » à la Napoléon : vote du Parlement supérieur au plébiscite.
Pouvoir présidentiel diminué
La société est pacifiée la violence diminue et la notion de Révolution perd du charme face à la montée des libertés politiques, des notions sociales d’aide aux couches populaires et à la montée du patriotisme.
81-85, séries de lois mettant en place la liberté Républicaine : 29/07/81 :Liberté de presse qui conduit à l’augmentation des tirage locaux ou d’opinion. 30/06/81 liberté de réunion, même politiqueèmultiplication des lieux de rencontre comme les cabarets. 04/0382 : élection du maire par conseil municipal. 84 : syndicats reconnu légaux (pratique car on peut les surveiller quand ils sont visibles…diminue les risques de révolution) 1901 : liberté d’association.
Pas de contrôle de la constitutionalité des lois.
Ferveur Républicaine de la population qui pousse au retour des institutions à Paris !
Mise en place des symboles et rites Républicains encore actuels : statues, hymne, Marianne devise etc…

II_ laïcisation de l’école et de la société

Pour un suffrage universel libre et démocratique, une éducation de toute la population est nécessaire. Pour l’école primaire, la différence est qualitative (la majorité des enfants allaient déjà à l’école)la différence est le gratuit, jusqu’à 13ans et laïc.
Enseignement libre accepté mais non subventionné c’est d’ailleurs l’occasion pour l’Eglise de revenir sur les devant en prenant 1/3 des élèves du secondaire sous son aile !
Ferry pense que la laïcisation des école entraînera à terme la fin de l’enseignement religieux, il suffit d’attendre. D’autres membres du gouv préfèrent la méthode forte de l’interdiction. Ferry refuse pour ne pas froisser les Catho.
La France consacre 1.3% de son PNB à l’éducation, l’Allemagne 1.9% !
Certificat d’étude = minimum pour toute la population plus qu’un atout utile !les bourses permettent une petit mobilité car le secondaire est payant !
Au lycée, les sciences prennent le poids que le latin perd.
L’écoleest le haut lieu de la propagande Républicaine, on y apprend la notion de nation, sa géographie, sa langue son histoire, sa culture.è « refaire la nation » Ferry
Le concordat est maintenu pour ne pas froisser les Chrétiens, de plus on croit qu’avec la laïcisation de l’école et donc de la future société, la séparation de l’Eglise et de l’Etat se fera toute seule !De plus cela permet le contrôle du personnel ecclésiastique.
Plusieurs lois«laïcisantes»: divorce le27/07/84, droit de travailler le dimanche en 1880

III_ Risque de déclassement de la France

La crise européenne des année 1870 ne touche pas la France malgré les conditions du traité de paix qui l’accablent. La France en réchappe grâce à de grands travaux comme un réseau ferré secondaire ou des canaux portuairesè Investissements de 6Mds pour un budget de l’Etat annuel de seulement 4Mds !!
La crise arrive en 1882 avec un Krach boursier. Cause : la spéculation sur le crédit cause un problème de confiance vis-à-vis de celui-ci, éclatement de la bulle…
Crise rurale plus profonde : La révolution des transports mondialise l’économie, les produits agricoles à bas prix arrivent en France (USA Ukraine Australie) cela diminue les ventes agricoles françaises en France ainsi que les exportations !problème : la France aux ¾ rurale : diminution des ventes agri donc diminution de l’utilisation du réseau ferré, perte de dynamisme du secteur métallurgique.
Faiblesse démographique de la France, peu de naissance, peu de jeunes…déjà la France vieillit !
Les avancées technologiques ne parviennent que peu dans les villes (tramways) pareil pour le sanitaire (électricité/ égoûts)
Perte partielle du circuit boursier et monétaire au profit de la City de Londres qui de majoritaire devient Hégémonique !
Les domaines traditionnels de la puissance française sont mis à mal : luxe, textile, agriculture/technologie du chemin de fer. La concurrence des nouveaux Etats (Italie) et des nouvelles puissances(Allemagne USA) rendent possible un déclassement de la France au moment ou la conjoncture mondiale est marquée par une surproduction et une guerre des prix !
En France, la précarité augmente comme la pauvreté. Cela entraîne une vague de xénophobie et un durcissement de la procédure d’immigration (type 3millions de chômeurs, 3millions d’immigrés). L’augmentation de la délinquance entraîne une augmentation des peine pour petite multi récidive !cela remet en cause l’équilibre Républicain.

IV_ La puissance française compromise.

La France est blessée par 70 et toutes les mouvances politiques s’accordent pour la recréation d’une grande armée.
Alsace Lorraine : thème récurent dans les journaux, cependant on redoute une guerre et on n’a pas encore trop l’esprit revanchard.
Gambetta veut recréer la puissance de la France face à une guerre qu’il voit comme inévitable et à laquelle tous doivent se préparer physiquement et moralement
La France retrouve son statut et sa puissance grâce à l’agrandissement de son Empire ! (Tunisie, Tonkin(guerre contre la chine qui permet d’obtenir de bons avantages commerciaux) Afrique noire, de Bamako à Brazzaville).
Empire retrouvé grâce à l’inaction de l’Allemagne qui voit dans le penchant français pour l’étranger un retrait de ce rival des affaires européennes.

V_ le Boulangisme.

La république est répartie en 3 forces : opportunistes, droites et radicaux…les opportunistes sont touchés par des scandales financiers qui poussent Grévy à la démission !Cela favorise l‘idée d’un république bourgeoise
Augmentation du crédit des radicaux et du général Boulanger.
La gauche, sous l’impulsion de Déroulède, s’indigne du manque d’esprit revanchard. On se tourne vers le mi nationaliste mi socialiste Boulanger pour éduquer les esprits au patriotisme revanchard.
Un incident de frontière avec l’Allemagne dans lequel Boulanger devient belliqueux voire belliciste pousse le gouv à l’éloigner.
Sa popularité augmente et il gagne des élections grâce à un discours anti-parlementaire et anti-IIIè République : « Dissolution, constituante, révision »Il utilise ses ouvertures à droites et à gauche pour peser à l’Assemblée, cependant on vote Boulanger par contestation, il n’y a pas d’attachement massif idéologique ou politique ou géographique à Boulanger.
Une rumeur cours qu’on va arrêter Boulanger, celui-ci fuit vers sa maîtresse en Belgique. Il perd ses position en France à cause de cette fuite et du renouveau économique grâce à l’expo universelle de 78 et la création de la tour Eiffel (on refait confiance aux Républicains plus modérés). Il se suicide par amour.
Certains on vu dans le boulangisme la suite du Bonapartisme, d’autre les prémisses du fascisme.
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 171
Date d'inscription : 07/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://prepa-sciencepo.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum