2.Fiche de lecture: Pierre Bourdieu, vie oeuvres concepts (Patrice Bonnewitz)(2ème partie)

Aller en bas

2.Fiche de lecture: Pierre Bourdieu, vie oeuvres concepts (Patrice Bonnewitz)(2ème partie)

Message  françois le Dim 30 Nov - 18:14

II L’étude des champs sociaux particuliers

A. La noblesse d’Etat. Grandes écoles et esprit de corps (1989)

1. La genèse de l’excellence scolaire et sociale

la sélection d’individus pour créer une élite est une sélection sociale, par la sélection de schémas de pensée, le concours n’est là que pour masquer la réalité.
les grandes écoles donnent un savoir de haut niveau, grâce à la répétition de taches de plus en plus difficiles et à un contrôle permanant : c’est l’effet technique
elles donnent surtout une place, avec des rites de passage, la remise de diplômes, c’est la consécration de la future élite : c’est l’effet social.
pour pouvoir recevoir vite le discours, les agents doivent être préparé à l’accepter, le discours ne doit venir que de gens consacrés, ils sont les portes paroles de cette élite instituée
l’élite est engagée dans deux champs, celui des écoles et celui du pouvoir.

2. Les transformations du champ des écoles et du pouvoir

la hausse du taux de scolarité entraîne une concurrence entre les groupes sociaux.
chaque fraction de la classe supérieure possède sa filière d’élite adaptée, les filières ont une double finalité, d’une part l’enseignement et la recherche pure, d’autre part un savoir appliqué directement aux situations
deux types d’écoles, celle qui sont autonomes et qui recherchent l’élite des élèves, c’est l’ENS, polytechnique ; celles qui constituent une continuité avec la classe dominante, c’est HEC (quand on voit la gueule de ceux qui sont en prépa HEC aux chartreux, on pense bien sur jamais à la reproduction d’une élite…), l’ENA.
la condition de la domination est liée aux titres scolaires, la valeur des diplômes suffit pour être le chef, et non plus la capacité à créer une discipline organisée.
il existe une noblesse d’Etat, opposée aux individus bornés, condamnés à obéir (donc on plante pas les concours !!!)

B. Les règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire (1992)

1. Analyse sociologique de la position d’écrivain : Flaubert

c’est l’image d’un monde social et la sociologie
le personnage est dans des oppositions binaires, dans le même champ social que Flaubert, ses comportements sont dictés par son champ.
il a le choix entre deux voies extrêmes, l’art et l’argent, mais il refuse de choisir, il devient spectateur de son monde, quasi sociologue
le champ art s’autonomise, mais reste lié à la bourgeoisie.

2. Les conditions de possibilité de l’autonomisation du champ

l’œuvre d’art est liée au champ où elle est produite, ici le champ est l’art pour l’art, en ignorant les contraintes sociétales, ce champ est nouveau, il s’oppose à l’artiste bourgeois.
il y a conflit dans ce champ pour les places d’avant-gardistes.
l’artiste pur vieillit mieux, il s’inscrit dans un cycle plus long, comme la reconnaissance posthume.
l’artiste commercial a des succès rapides, son cycle est plus court, il est oublié plus rapidement.
l’artiste change sa place avec le temps dans le champ
il faut une autorité de jugement
l’analyses du champ artistique s’inscrit dans :
- sa place dans le temps, dans le pouvoir
- sa structure interne
- la genèse de ses habitus
la position dans le champ s’explique par une trajectoire sociale et non par un don.

Bourdieu veut créer une sociologie des productions culturelles.

C. Les structures sociales de l’économie (2000)

1. Analyse sociologique du marché de la maison

à partir du marché de la maison individuelle à la fin des années 80, Bourdieu montre que l’offre et la demande sont des constructions sociales.
les choix immobiliers des consommateurs, qui sont un groupe très hétérogène, est expliquable par : - le capital (économique, culturel, technique)
- la structure et la composition de l’ensemble du capital
- la situation individuelle et familiale
il semble que les propriétaires de capital économique ont plus tendance à posséder une maison que ceux qui détiennent un capital culturel.
une grosse partie des classes moyennes et supérieures, de la fonction publique, des ouvriers spécialisée veulent une maison, or pour eux, le capital économique est supérieur au capital économique.
la maison est voulue car c’est un double investissement, économique d’une part, avec une thésaurisation bien concrète et visible, et affectif, dans le projet social qu’est la création d’un foyer.
les acteurs sont nombreux sur le marché, et cherchent à cacher les spécificités du produit et du marché, derrière une maison " authentique ".
l’Etat joue un rôle, du fait de sa politique du logement, et de son attitude face aux groupes de pression
toutes ces contraintes s’expriment entre les vendeurs et les acheteurs, lors des discussions avant l’achat de la maison, pour les différencier.

2. Pour une anthropologie économique

il n’y a pas d’homme économique, de marché et de secteurs, mais plutôt des champs et des habitus.
les entreprises sont les agents du champ, le volume et la structure de leurs capitaux, c’est l’état des forces qui s’appliquent sur les unes et les autres.
le rapport de force entre les différentes firmes, est la structure du champ.
il y a dans ce champ une lutte entre les agents et une volonté de garder une domination.
l’adoption d’un nouvel agent modifie la structure et les positions des entreprises.
l’échange avec l’extérieur le plus important est celui avec l’Etat, en favorisant le passage d’une règle nouvelles, les entreprises cherchent à modifier leurs places.
le capital social du secteur est un moyen de pression sur l’Etat.
l’homme économique n’est pas indépendant, c’est une construction sociale.
la concurrence est un habitus propre au champ économique.
l’Etat est très présent dans le secteur, l’économie est ancrée dans le social
le fonctionnement de l’économie de marché est lié à des mécanismes sociaux et non à des réalités propres, comme le défende les économistes néo-classiques dominants.


Chapitre 3 : concepts fondamentaux de Bourdieu

I Les fondements du " structuralisme génétique "

A. La théorie des champs : les " lois générales des champs "

le champ est un univers social particulier, constitué d’agents occupants des positions spécifiques indépendantes du volume et de la structure du capital efficient dans le champ considéré, c’est un système de position.

1. Un univers social doté d’un enjeu spécifique

le champ est une partie de l’espace social global, il cherche à caractériser l’évolution d’une société ou toutes les sphères (religieuse, politique, économique, sociale) sont indistinctes, à celle où elles sont autonomes.
chaque champ a ses lois propres, ses motivations, qui sont inconnues pour le membre d’un autre champ ; le membre intériorise et applique ces règles.
il a ses intérêts sociaux, qui ne sont pas forcément économiques.
le champ religieux et le champ artistique sont sensés avoir un but désintéressés, ainsi un clerc accomplit un service, il n’a pas de métier.
un agent de ce champ particulier n’existe qu’avec les armes de ce champ, et lorsqu’il renonce à celles des champs économique, politique, culturel…
un champ a une autonomie relative avec ses luttes liées à sa logique propre, les luttes (économique, politique, sociale) externes au champ influencent les rapports de force internes, ses frontières évoluent.
la position d’un agent dans le champ dépend de sa position sociale, la structure sociale de la société et les champs sociaux sont homologues.
les champs sont liés les uns aux autres, le champ économique ayant tendance a tous les investir, au moyen se son vocabulaire par exemple.
un champ légitime un ordre social en obéissant à sa logique propre, les divisions dominants/dominés existent dans tous les champs, les dominants ne modifient pas la situation, ce qui leur permet de garder leur place.
un champ fonctionne seulement s’il est efficace et tous les champs luttent pour garder un autonomie.

2. Une structure caractérisée par l’inégale distribution des capitaux de différents types, enjeux de lutte entre agents

un champ est un "système" ou un "espace" structuré de postions, la structure et le volume du capital déterminent la position d’un agent dans le champs.
il existe 4 types de capitaux :
- économique : les facteurs de production (usine, travail), et les biens économiques.
- culturel : les qualifications intellectuelles, soit produites par l’école, soit transmise par la famille ; ce capital est sous trois formes :
état incorporé (inné, une disposition durable)
état objectif (possession de biens culturels)
état institutionnalisé (reconnu par des institutions, comme l’école)
- social : les relations sociales d’un individu (instauration et le maintien d’un travail de sociabilité)
- symbolique : ensemble des rituels liés à l’honneur, à la reconnaissance, c’est, une activité de construction de la capacité à connaître, une représentation et un mode d’excellence ; c’est l’autorité de la reconnaissance et de la possession des trois autres capitaux, il s’acquiert grâce à leur usage.
les capitaux sont des raisons d’exister
la distribution historique inégale du capital détermine la structure du champ
c’est un espace de lutte entre les agents qui occupent des positions diverses
les agents possédant le capital spécifique à ce champ (les dominants), ceux qui en sont faiblement dotés sont les dominés.
les luttes dans le champ cherchent à l’appropriation ou à la redéfinition du capital spécifique.
la stratégie d’un agent est dictée par sa position, les dominants ont habituellement une stratégie de domination.
les stratégies :
- investissement biologique :
- stratégie de fécondité, assurer la transmission des capitaux et l’ascension sociale par le petit nombre.
- stratégie prophylactique, pratiques pour conserver et maintenir la santé, pour éviter la maladie.
- stratégie successorale, transmission du patrimoine matériel, sans déperditions, elle existe là où le capital économique est prépondérant
- stratégie éducative, reproduction d’agents capables de recevoir l’héritage d’un groupe et le transmettre.
- stratégie d’investissement économique, perpétuation et augmentation du capital sur le long terme (social, ce sont des relations d’obligeance sur le long terme, ou économique)
-investissement symbolique, conserver et augmenter le capital de reconnaissance, c’est créer des schémas d’appréciation de ses propriétés sur le long terme
une position dominante dans un champ tend à être contestée par les nouveaux entrants.
un champ est hétéronome ( opposé d’autonome), lorsque ses classements lui sont imposés par un autre champs, avec d’autres critères
les dominés dans un champ cherchent un autre capital que celui qui est spécifique à ce champ,pour le transformer en capital spécifique interne au champ.
cela équivaut à une perte d’autonomie du champ.
les dominés cherchent à créer un sous champ où ils seront dominants pour un temps.
la remise en cause de la structure dépend de l’efficacité des stratégies de reproduction, et des agents de reproduction.
la logique de fonctionnement d’un champ est liée à l’habitus (système de position incorporé) propre au champ, ceux qui possèdent l’habitus propre au champ peuvent croire au champ et jouer le jeu du champ.
chaque agent est caractérisé par sa trajectoire sociale, son habitus et sa position dans le champ.

françois
Travailleur chinois
Travailleur chinois

Messages : 6
Date d'inscription : 12/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum