Jacques Lacan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jacques Lacan

Message  Aile le Dim 28 Déc - 19:43

Jacques Lacan 1901 – 1981
a dominé pendant trente ans la psychanalyse en France.. Pour les psychanalystes, son œuvre et sa pensée sont incontournables.
La thèse de doctorat en psychiatrie qu'il soutient en 1932 En analyse avec Rudolph Loewenstein, il intègre la Société psychanalytique de Paris (SPP) en 1934 et en est élu membre titulaire en 1938. Ses premières communications concernent son interprétation de l'épreuve du miroir, qui donnent lieu à l'invention du stade du miroir en psychanalyse.
C'est après la Seconde Guerre mondiale que son enseignement de la psychanalyse prend de l'importance. L'aspect polémique de certains de ses thèmes – le retour à Freud, ses idées structuralistes, sa manière d'envisager la cure – conduisent à plusieurs scissions avec la SPP et les instances internationales. Tout en poursuivant ses recherches, Lacan enseigne quasiment jusqu'à sa mort : successivement à l'hôpital Sainte Anne, à l'École normale supérieure, puis à la Sorbonne. Fonde se propre école en 61.
• Jacques Lacan, Écrits, éditions du seuil, deux volumes, Paris, 1966, réed.

Caractères généraux de l'œuvre et de la pensée de Jacques Lacan
« L'inconscient est structuré comme un langage ». Cette phrase donne une assez bonne idée générale de la pensée de Lacan. Elle rappelle, en utilisant le concept d'inconscient, que Lacan s'inscrit dans le courant psychanalytique. Elle indique, avec le terme de structure, l'approche particulière de Lacan, qui est l'approche structuraliste. Enfin, elle spécifie son apport, qui consiste principalement dans l'importance donnée à la nature du langage dans l'explication du fonctionnement psychique.
Lacan a donc voulu renouveler la réception de Freud en opérant une lecture structuraliste de son œuvre, utilisant pour cela les outils de la linguistique. Un des apports de Lacan à la psychanalyse est sa tentative de l'intégrer à la perspective structuraliste.

Les concepts majeurs de la psychanalyse lacanienne
-L'importance du langage
La pensée de Lacan pourrait être définie comme une théorie structurale du désir et du langage. Théorie du désir, parce que l'essence de l'homme est le désir pour le lecteur de Spinoza que sera Lacan toute sa vie. Théorie du langage, parce que c'est par celui-ci que l'on a accès à l'inconscient. Théorie structurale, car le langage répond à des logiques internes que les recherches linguistiques du vingtième siècle ont réussi à subsumer sous le terme de structure. Or, la structure, pour Lacan, c'est à la fois ce qui produit et ce qui est la réalité de l'inconscient. Car l'inconscient lacanien n'est pas un stock de non-conscient, c'est un ensemble de processus actifs.
-Le stade du miroir : le moi traité comme un effet d'optique
Objet de la première communication qu'ait donnée Lacan à un colloque international, le stade du miroir n'a cessé d'accompagner sa réflexion pendant toute son œuvre. En effet, dans sa réflexion sur ce stade ou cette phase, Lacan va reposer de manière tout à fait neuve un certain nombre de problèmes propres à la psychanalyse : sur la nature du moi, sur les rôles - pas toujours clairement séparés chez Freud - du moi idéal et de l'idéal du moi, mais aussi sur la nature du narcissisme, point crucial de la théorie psychanalytique.

ouvrages de référence
• Élisabeth Roudinesco, Jacques Lacan : esquisse d'une vie, histoire d'un système de pensée, Paris, Fayard, 723 p., 1993 (ISBN 2213031460).
• Élisabeth Roudinesco, Histoire de la psychanalyse en France, tome 2, Paris, Fayard, 777 p., 1994 (ISBN 2020093472).

Aile
Travailleur chinois
Travailleur chinois

Messages : 8
Date d'inscription : 23/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum