L’URSS dans l’entre deux guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’URSS dans l’entre deux guerre

Message  Admin le Jeu 8 Jan - 2:14

L’URSS dans l’entre deux guerre :


I) LA N.E.P (1921-1929) :


A) Des sujets de discorde :

La première priorité est de sauver la révolution : à l’intérieur contre les russes blancs et à l’extérieur contre l’Allemagne puis la Pologne. Le communisme de guerre est mise en place de 1918 à 1921. En 1921, Lénine lance la Russie dans une période dont l’interprétation va être un sujet de discorde : La NEP. Est-ce l’idéal socialiste ? Il ne peut pas être fait table rase d’un coup. La NEP sera-t-elle une parenthèse ou réellement le socialisme ?
Pendant toute cette période, de nombreux débats apparaissent.

- De quelle nature est le lien entre les différentes républiques socialistes ? La plus grande est la république socialiste fédérative soviétique de Russie. Le droit à l’autodétermination des peuples est accepté, la Finlande se détache. Pour Staline, le gouvernement de la république de Russie doit être celui des autres. Au contraire, pour Lénine, les Républiques sont sur un pied d’égalité, il a une approche plus fédérale.
Le 30 décembre 1922, l’URSS nait et adopte le schéma fédéral de Lénine mais, dans la constitution, les soviétiques peuvent affirmer leurs pouvoirs. [4 constitutions russes : 1918, 1924, 1936, 1977]. Le schéma de ses constitutions reste globalement le même, la société est sous la domination du PC.


- Comment l’URSS va-t-elle se développer ? Pour Lénine, il faut moderniser le pays progressivement. La NEP est une étape importante. Il faut développer l’alliance entre les ouvriers et les paysans. A la mort de Lénine, des clivages apparaitront dans le parti. 2 ligne principales existent : à gauche, Trotski considère que la priorité est de développer l’industrie, d’augmenter la productivité industrielle pour fournir des produits manufacturés peu chères pour les masses paysannes. Il faut augmenter la capacité de production, il faut de la monnaie, elle est chez les paysans riches. Il faut donc prélever chez les riches pour financer l’investissement. A droite, Boukharine pense qu’il ne faut pas pénaliser la paysannerie par des ponctions fiscales, il faut la laisser s’enrichir avec la possibilité de vendre le surplus agricole. Staline se garde bien de prendre parti, il se pose en médiateur. Cela fait parti de sa stratégie de prise de pouvoir.

B) Lénine…et ensuite ?

Le 21 janvier 1924, Lénine meurt. En quelques années, Staline s’impose grâce à son sens inné de la manœuvre politique et son sens du clan, il sait placer ses hommes qui savent le lui rendre. Staline va souvent adopter une position médiane, il a peu d’éducation, ses discours son simples et plaisent. La composition du parti évolue, il s’ouvre à la base populaire. Il y a des débuts de purges dans le parti. Il n’y a plus que 8000 révolutionnaire de 17 sur plusieurs millions. Depuis 1922, Staline est secrétaire général, il formate facilement. En 1923, c’est la crise des ciseaux, les paysans se retrouvent dans l’impossibilité d’acheter des productions industrielles alors que les denrées agricoles sont peu couteuses. Faut-il baisser les prix de l’industrie ?
Peut-il y avoir de la démocratie dans le parti ? Pour Trotski oui, il critique en 1923 la dictature de l’appareil. Les leaders accusent Trotski d’anti léninisme. Suite à la mort de Lénine, ce clivage perdure. En 1924, Trotski écrit Les leçons d’octobre dans lequel il dénonce une trahison de l’idéal révolutionnaire par Staline. Après avoir isolé son ennemi, Staline le force à quitter son poste de commissaire à la guerre. Staline se sert de Zinoviev et Kamenev pour isoler Trotski puis, en 1925, il se retourne contre eux. Il s’allie à Boukharine puis l’élimine une fois toute la gauche du parti éliminée. En 1927, Trotski tente un coup d’éclat à l’anniversaire de 1917, il doit quitter le parti et s’exiler à Alma Ata en janvier 1928. Zinoviev fait son autocritique. Staline s’est imposé en 5 ans.

C) A l’extérieur, une diplomatie incertaine :

L’URSS a du mal à s’imposer dans les relations internationales. C’est avec le temps que la Russie va commencer à être reconnue. En 1922 à Rapallo par les Allemands puis par la France et l’Angleterre. La difficulté est que l’URSS prône la révolution dans tous les pays. Les grèves font peur, personne ne sait vraiment ce qu’il se passe en URSS. La politique étrangère a donc un aspect double, elle tente de se mettre sur le même plan que les occidentaux. En extrême Orient, la politique russe est active : les négociations avec les chinois et avec le Komintang échouent.

D) Fin de la NEP (fin 1927 à fin 1929) :

Si on prend les données économiques essentielles, le bilan est plutôt positif mais loin de la réalisation du socialisme. La quantité de la production est bonne mais pas la qualité. La société russe, essentiellement rurale est réfractaire aux révolutionnaires. Les paysans aisés, les Koulaks, produisaient 70% de la production agricole commercialisée. Dans les villes la croissance est faible, le chômage subsiste et les gens voient la différence entre la propagande et la réalité. La Russie reste un pays sous-développé. Les staliniens vont retourner à quelques mesures du communisme de guerre. Il faut abandonner la NEP, créer les Kolkhoz (coopératives agricoles) et les Sovkhoz. Les derniers promoteurs de la NEP sont exclus. Boukharine écrit un article : le testament de Lénine dans lequel il tente de rappeler la vision de Lénine avec un développement progressif. Il est alors exclu de son poste de chef du Kominterm mais fait son autocritique qui lui évite provisoirement la mort.
De 1929 à 1933 le premier plan quinquennal est mis en œuvre. Staline annonce la radicalisation de la ligne politique dans un article : le grand tournant en 1929.
« On ne peut avoir raison qu’avec son parti et à travers lui, parce que l’histoire n’a as encore créé un autre moyen d’avoir raison »

II) Les années 1930 :


L’économie et la société socialiste se mettent en place.

A) 1929-1933 : une nouvelle révolution :

La société est brutalisée. Cette nouvelle politique, très volontariste provoque des changements profonds. La collectivisation est forcée, l’industrialisation est accélérée. La planification est systématique. Dans les campagnes commence une véritable guerre qui durera jusqu’à la moitié des années 1930 et qui culmine en 1932, 1933 avec les épisodes tragique de la terreur stalinienne. Les Koulaks sont liquidés en tant que classe : dékoulakisation et déportation massive. Mais les émeutes paysannes font ralentir le mouvement à Staline : Le vertige du succès. Dès la parution de l’article, les paysans tentent de s’affranchir de la collectivisation, Staline provoque alors une nouvelle vague en 1930, 1931. Pour un vol de marchandise, c’est 10 ans de prison. La productivité baisse, la famine se développe surtout dans le Caucase et en Ukraine : elle fait 6 millions de victimes. En 1934, 95% des foyers sont collectivisés. La moitié de la production paysanne est achetée par l’Etat.
Le plan est l’outil principal dans l’organisation de la production. L’industrialisation est finalement réussie, il existe encore de nombreuses violence vis-à-vis de la société mais l’URSS s’est dotée d’une ossature industrielle moderne. Elle pourra résister à l’Allemagne. A la veille de la guerre, elle est la troisième puissance mondiale. Mais se sont les industries lourdes qui sont développées au détriment des biens de consommations.
La nomenklatura apparait ce sont des membres du partis avec une responsabilité en entreprise, 600 000 ouvriers vont quitter l’usine pour faire des études, apprendre ces métiers. La main d’œuvre est nécessaire, l’exode rural se met en place. Le régime prend des mesures contraignantes (carnet ouvrier, interdiction de l’absentéisme). Le modèle de production extensif est promu.

B) Consolider le socialisme :

Il faut créer un homme nouveau. Le parti va subordonner toute la culture à la politique. Le caractère totalitaire du régime se développe. Dans les années 1930, l’Etat commence à planifier la culture (matérialisme historique, union des écrivains politiques). Cette omniprésence de l’idéologie est ressentie dans la vie quotidienne. Le culte de Staline se développe surtout en 1929. Staline est l’incarnation de l’infaillibilité du parti. Staline justifie la terreur en exploitant le thème de la rupture entre l’idéal et les faits. Il s’appui sur la thématique du complot contre le projet socialiste. Les années 1936, 1938 sont les grandes périodes de purge. 1936 : Zinoviev, Kamenev. 1938 : Boukharine, Rykov. En 1934, Kirov est assassiné, il était vu comme un dauphin probable de Staline qui va utiliser ce motif pour les purges.
En 1937, le recensement donne un déficit de 6 millions, le recenseur est exécuté. La peur devient une façon de fonctionner du régime. En 1938, la terreur cesse, le personnel politique est totalement renouvelé. Comment est-il possible qu’il n’y ait pas eu plus de résistance ? Le système le permet, le parti a toujours raison et tous ont les mains plus ou moins salles. Toutes l’organisation est gravée dans le marbre avec la constitution de 1936. Elle mentionne la planification.

C) L’inflexion de la politique étrangère :


Staline applique la théorie de classe contre classe. L’URSS sous-estime le danger fasciste et pour Staline, tout ce qui divise le capitalisme est bon. En 1933, Staline ne prend pas toute la mesure des évènements. Lorsqu’il en prend conscience, il change sa ligne politique. L’URSS intègre la SDN en 1934. En 1935 : traité d’assistance mutuelle franco-soviétique. En 1936, stratégie de front commun. 1939 : l’URSS commence à se méfier des démocraties devant leur passivité.
Le traité de non agression Ribbentrop-Molotov est l’illustration de la real politique, il n’a rien d’idéologique. Le 17 septembre, la Pologne est envahie par l’URSS. Le 30 novembre 1939, la guerre est déclarée à la Finlande. L’URSS est alors exclue de la SDN. Dès 1940, Hitler prévoit un plan d’invasion de l’URSS. Malgré son attention, Staline sera surpris.
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 171
Date d'inscription : 07/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://prepa-sciencepo.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum