La France et les Français durant la 1ère guerre mondiale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La France et les Français durant la 1ère guerre mondiale

Message  Elisa le Jeu 12 Fév - 20:12

La France et les Français durant la 1ère guerre mondiale

3 aout 1914 : All déclare guerre à France.
Français acceptent guerre ac détermination et patriotisme.
On pense guerre brève, or elle devient vite guerre d’usure…
Français ont-ils les moyens d’y faire face ?
La France ne va-t-elle pas sortir affaiblie de ce conflit ?
1. Une guerre dramatique :
a. L’Union sacrée
• 4 aout 1914: soc votent les crédits de guerre (après assassinat Jaurès 31 juillet)
o 2 socialistes au gouv : Guesde (min d’Etat) et Sembat ( min W publics)
o Peu d’opposition : P.Faure er Laval à la SFIO
• Elan patriotique efface les divisons pol et sociales : illusion d’une guerre « fraiche et joyeuse »
o Tous les hommes de 18 à 47 ans mobilisés ( peu d’insoumission)
• Armée française : manque d’artillerie lourde + lourdeur sac ralenti mobilité+ pantalon rouge fantassin =cible idéale
b. 1914 : La guerre de mouvement
• Invasion allemande rapide : plan Schlieffen
o Atteignent frontière franco-belge le 15 aout
o Le 2 sept à 50 km de paris
• Bataille de la Marne ( 6-14sept 1914) lancée par Joffre pour couper la route aux Allds : victoire défensive française (taxis de la marne de Gallieni) = échec plan alld = armée allde recule jusqu’à l’Aisne où elle s’enterre dans des tranchées.
• Course à la mer (oct-nov 1914) chaque armée tente de déborder l’autre par l’Ouest = déplacement du front jusqu’à la mer du nord.
• Fin 1914 : guerre de position ( fin espoirs guerre courte) : front de 800km de la mer du Nord à la frontière suisse. ( grds chgmts slmt en 1918)

c. Guerre de position, guerre d’usure
• Les tranchées : guerre de fantassins
o Boyaux protégés par fils barbelés et mines.
o Arrière : unités de repos, services auxiliaires et artillerie lourde.
o Armement s’adapte : arme à tire courbe et à courte distance : mortier, lance-grenades ; rôle imp du fusil à baïonnette. A partir 1915 gaz asphyxiant (gaz moutarde), à partir 1916 char, aviation tardive pour bombardements.
• Guerre très meurtrière : armée tente en vain de percer front
o Verdun ( fèv –juill 1916) 300 000 h morts
o Avril 17 : chemin des dames en Artois
• Conditions vie poilus très diff ( froid, boue, rats, mauvais ravitaillement, attente combats..)
• Troupes françaises sur 2 autres fronts :
o Mars 1915 : débarquement franco-anglais dans les Dardanelles : échec
o Débarquement à Salonique ( en Grèce) mais progression impossible, armée encerclée par armée bulgare.
2. Une mobilisation générale
a. Une éco de guerre
Dirigisme :
• Concertation du gouv ac entps et org patronales ( min armement s’entoure de conseillers ,grds ind chargés coordonner indu ( E.Ercier, Schneider) Renault fabrique chars…)
• Répartition mat 1ères, énergie, ravitaillement
• Mob mdo ( OS rappelé, appel aux ressortissants etr et aux femmes)
b. Le fi de la guerre
• Augmentation des impôts :
o Sur le revenu, impôts indirects, et new impôts ( sur les benèf de la guerre et sur le CA)
• Emprunts :
 Auprès des particuliers : Bons du Trésor, Bons de la défense Nationale
 A l’étranger ( ex auprès des banques anglo-saxones)
• Emission monétaire ( d’où pour augmenter masse monétaire, on suspend convertibilité des billets) -> dépréciation du franc, hausse des prix
c. La conduite de la guerre
• Problème des rel entre pouvoir civil et pouvoir mil : Joffre rôle croissant, d’où gouv reprend en mains aff mil ac mise en comité intermin chargé de l’élaboration de la srtatégie : als Joffre dèm, Foch le remplace et respecte mieux partage des pouvoirs.
• Problème de l’eq entre éxé et leg : Parl accroit ses pouvoirs : impose aux armée surveillance des élus ( envoi des députés sur le front en 1916)
• Mobilisation et contrôle des esprits ( surveillance opinion publique, censure, « bourrage de crâne »
o Malgré cela : pacifisme apparait : socialistes et synd participent aux rencontre de Zimmerwald en 1915 et Kienthal avril 1916
d. Les difficultés de la vie quotidienne
• Pour les poilus
• Pour les civils (morales : inquiétude des familles ; matérielles : diminution PA/scandaleuse fortunes s’édifient, accroissement durée W) NB : gouv octroie allocation aux fam dont le soutient est mobilisé (d’où campagnes bénéficient argents qu’elle n’avait pas avt)

3. Une victoire chèrement payée
a. Les crises de 1917
Lassitude, mécontentement, doute face au sens de la guerre, souhait paix rapide.
• Crise militaire :
o Influence pacifisme+événements Russie
o Protestation guerre sanglante et inutile : après chemin des Dames avril 17 : mutineries
o D’où répressions ( Conseil de guerre) mais aussi satisfaction des revendications matérielles ( permissions plus régulières, amélioration ration nourriture)
• Crise sociale : grèves mai juin 17 ( dans les usines d’armements car hausse prix rapide, hausse salaires faibles)
• Crise politique : sept 17 les socialistes cessent soutenir gouv : fin Union Sacrée + Caillaux accusé d’avoir négoc’ paix blanche ac ennemi
• Conséquence : changement gouvernemental :
o Poincaré ( new presdit Rep après Painlevé) apelle Clémenceau nov 17 à tête gouv
 Gouv perso autoritaire ( ac ses conseillers : Tardieu et Mandel) : arrestation synd et soc pacifiques ( poursuite Caillaux) accentuation effort de guerre ( aviation, chars)
b. 1918 : reprise de la guerre de mouvement et la victoire finale
• Printemps 18 : 4 Offensives alldes ( mars : sud ouest st martin ; avril région d’Armentière, mai Aisne, juillet Reims)
• Alliés : mise en place commandement unique (Foch) dès mars, contre offensive en juillet, ac aide américaine supériorité matos et hommes, offensive sur ts les fronts
• Armistice signée de 11 nov à 11h à Rethonde
c. Un lourd bilan
• Perte humaine
o 1 350 000 tués (bcp d’h jeunes), 2 800 000 bléssés ( dont 600 000 invalide) + 250 000 décès civils en plus ( grippe espagnol ect…) = 1 500 000 naissances en moins
o Mq mdo + classe creuse…grave pr avenir..
• Pb éco : destruction routes, usines, indu, champs….
• Pb fi et monétaire : côut guerre + coût reconstruction
o Csq :
 Dette flottante = menace monnaie
 Convertiblité des billets à définitivement disparu
 Dépréciation du franc
 Inflation des prix
• Bouleversements sociaux :
o Bourgeoisie et aristocratie touchée par inflation + morts des élites ( cadres mil)
o Frustration des paysans ( moitié des tués)
o Dégradation situation ouvrière ( hausse sal< hausse prix)
o Emancipation et promotion de la femme
• Crise de la morale trad : « faillite de la civilisation »


France n’a pas conscience de la gravité de la situation : elle sort victorieuse du conflit, semble dominer l’Europe, et le slogan « l’All paiera » semble être le remède à tt.
Pourtant cette victoire ne serait elle pas illusoire ? car grace ç aide précieuse éco et humaine des eU.
Saignée démographiquement, face à un immense travail de reconstruction, endettée, la France parviendra t’elle è se

Elisa
Travailleur chinois
Travailleur chinois

Messages : 19
Date d'inscription : 10/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum