Tocqueville

Aller en bas

Tocqueville

Message  Admin le Lun 8 Sep - 18:48

Alexis de Tocqueville (1805-1859) :

Sa vie en quelques mots:
Issu de la noblesse et d’une famille d’ultra (royalistes) qui est favorable au retour de la monarchie en France, Tocqueville effectue des études de droit puis devient juge à Versailles en 1927. En 1831-1832,, il effectue son voyage en Amérique avec le faux prétexte d’aller y étudier le système carcéral. le vrai motif est la découverte de la démocratie. En 1835, il publie son livre, De la démocratie en Amérique (deuxième partie du livre publiée en 1840), qui fait un gros succès. De 1839 à 1849, Tocqueville se consacre à la politique, il participe à la révolution de 1848. Il démissionne en 1851 puis se consacre à l’écriture de L’ancien régime et la révolution qu’il publie en 1856. Il meurt en 1859.


La pensée de Tocqueville:
La Démocratie pour Tocqueville:
La première caractéristique de la société démocratique est l'égalité des conditions. C’est ce mouvement d’égalisation des conditions progressive qui caractérise l’apparition des sociétés démocratiques. Tocqueville a écrit que l'égalité des conditions impliquait l'absence de castes et de classes tout en indiquant que celle-ci n'équivalait pas à la suppression de la hiérarchie sociale.
Les caractéristiques de la société démocratique: La nouvelle société est mobile, matérialiste et assure différemment l'intégration de ses membres. Dans la société aristocratique, les positions sociales sont figées. La société démocratique apparait comme une société où les positions sociales sont constamment redistribuées. Cette société ouverte permet une transformation de la stratification sociale, des normes et des valeurs. Dans une société où les positions sociales sont héréditaires, chaque classe pouvait développer des traits communs suffisamment marqués pour lui permettre d'affirmer des valeurs propres. En revanche, dans la société démocratique les traits culturels de chaque classe s'estompent au profit d'un goût commun pour le bien être. Ce matérialisme s'affirme lorsque l'accès à la richesse devient possible pour les pauvres et que l'appauvrissement menace les riches.
C'est dans le renoncement à la liberté que se trouve le danger majeur pour la société démocratique. Le premier risque est celui de la tyrannie de la majorité: Un régime politique se caractérise par la règle de la majorité qui veut que, par le vote, la décision soit celle du plus grand nombre. Tocqueville relève que la démocratie comporte le risque d'une toute puissance de la majorité. Parce qu'il s'exerce au nom du principe démocratique, un pouvoir peut s'avérer oppressif à l'égard de la minorité qui a nécessairement tort puisqu'elle est minoritaire. Il est évident que le vote traduit des divergences d'intérêt et de convictions au sein de la société. Il peut ainsi se faire que la poursuite de l'égalité s'exerce au détriment exclusif d'une partie de la population. Quand toutes les opinions sont égales et que c'est celle du plus grand nombre qui prévaut, c'est la liberté de l'esprit qui est menacée avec toutes les conséquences qu'on peut imaginer pour ce qui est de l'exercice effectif des droits politiques.
Pour Tocqueville, le changement social résulte de l'aspiration à l'égalité des hommes. Pour lui, si l'humanité doit choisir entre la liberté et l'égalité, elle tranchera toujours en faveur de la seconde, même au prix d'une certaine coercition, du moment que la puissance publique assure le minimum requis de niveau de vie et de sécurité. Pour Tocqueville, la société démocratique caractérisée par l'égalité des conditions est l'aboutissement du changement social.



Coercition, nom féminin
Sens: Action de contraindre, droit de contraindre quelqu'un à faire quelque chose.
Synonyme: obligation
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 171
Date d'inscription : 07/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://prepa-sciencepo.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum