La révolution de 1917.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La révolution de 1917.

Message  Admin le Mar 14 Oct - 18:38

Les révolutions Russes :


Quel a été l’engrenage révolutionnaire ?

Introduction :

L’année 1917 est une grande date de l’histoire.
La Russie est un pays de 22 millions de Km². C’est « une prison des peuples » de 180 millions d’habitants qualifiée par les occidentaux de rouleau compresseur.
L’année 1905 est une mauvaise année pour le pays. On distingue 2 évènements :
- La bataille de Tsushima : en 1895, les Russes s’étaient emparés de Port Arthur. En 1905, les Japonais attaquent Port Arthur. Pour aider la ville, les Russes doivent partir de saint Petersburg car il n’y a pas de flotte à Vladivostok. A peine arrivée, la flotte Russes est coulée. C’est la première fois qu’un peuple « blanc » est vaincu par des peuples de couleur. Les Russes vont alors faire porter leurs ambitions sur les Balkans.
- Octobre rouge est une émeute révolutionnaire, elle est l’ancêtre de 1917. Les Russes sont en quête de mieux vivre mais Nicolas II envoie les Cosaques.
Les sociaux-démocrates Russes sont divisés en 2 partis : Les Mencheviks et le parti bolcheviks (majoritaire) dans lequel Vladimir Ilitch Oulianov dit Lénine et Iossif Djougachvili dit Joseph Staline celui-ci apporte l’argent au parti) sont présents.
La Russie du début du XXème siècle est en décollage économique  début d’industrialisation grâce aux investissements internationaux. Cependant, il n’existe pas vraiment de classe ouvrière. Depuis 1861, les paysans russes sont libres, ils ne sont plus serfs. Le pouvoir est aux Romanov, Nicolas II devient empereur en 1894. Celui-ci n’est pas un homme de grande envergure, il n’est pas l’homme de la situation lorsque le conflit mondiale éclate.
Il y a 3 contradictions en Russie :
- Beaucoup de nations ne sont pas libres.
- Il n’y a presque pas de bourgeoisie (seulement les paysans et la noblesse.)
- Après 1905, le Tsar accepte l’élection d’une assemblée (la douma) qu’il dissout rapidement.
Le parti Ouvrier Social Démocrate fondé à Minsk s’est séparé en 1903. D’un coté les Bolcheviks sont pour la révolution, de l’autre, les Mencheviks sont plus pour les réformes.
Sur le plan politique, des partis de gauche vers ceux de droite :
- Les socialiste révolutionnaires, ce sont des anarchistes, ils sont surtout présent dans les campagnes (les paysans  Moujiks)
- Les Bolcheviks, présents dans les viles, ce sont des ouvriers (ils n’aiment pas les Moujiks)
- Les Mencheviks
- KD  Le parti constitutionnel démocrate.
- Les réactionnaires : les « Russes Blancs », principalement la noblesse, en Russe Barines.
1. L’accélérateur de la guerre :

Lénine : « La guerre est un accélérateur de l’histoire »
La guerre met à jour des contradictions : L’Empereur se montre indécis, certains vont profiter de la guerre pour prendre leur autonomie.
En 1916, le général BRUSOLOV parvient à alléger le blocus. Cependant, l’armée russe reste très mal équipée, il y a beaucoup de désertions. Le système se décompose, le 16 décembre 1916, Raspoutine est assassiné, l’impératrice (de nationalité allemande) est soupçonnée. Puis c’est l’empereur pour son incompétence. La guerre va donc catalyser la révolution.

2. La révolution de juillet et ses compétences :

Le calendrier orthodoxe a 13 jours d’avance. Elle a commencé au calendrier russe le 23/02 et fini au 28/02.
23/02 Journée internationale de la femme, début de la manifestation du mécontentement.
24/02 Journée des cheminots, manifestation des employés des transports.
25/02Grève général, les russes chantent la marseillaise dans les rues, au soir, il y des victimes.
26/02 La Douma est dissoute (elle avait été convoquée en 1914)
27/02 Insurrection des soldats du régiment de Volkynie (celui de l’empereur)
Cette révolution n’a pas de leader, elle avance lentement. Elle est spontanée, traduit un ras-le-bol, la guerre est au centre du mécontentement.
03/03 Curieusement le Tsar abdique. Qui mettre à sa place ?
 La même année se sont créés des soviets qui regroupent les ouvriers de Petrograd.
Le grand Duc Constantin va jouer le rôle provisoire de chef de l’Etat, il est amené par les KD.
Le prince Lvov va jouer le rôle de premier ministre et va continuer la guerre, ce qui est problématique.

LE RETOUR DE LENINE :
Il doit passer par l’Allemagne qui le laisse passer (les allemands savent qu’il va provoquer des troubles dans le pays)
Début avril, il arrive à Petrograd. Il propose alors à la rue ses thèses d’avril. Les trois principales sont :
- La terre aux paysans
- Les usines aux ouvriers
- La paix

Le deuxième temps de la révolution a lieu d’avril à juillet 1917. Le Prince Lvov doit démissionner, il n’a plus de légitimité. Un gouvernement provisoire apparait et le socialiste Kerenski arrive au pouvoir. Malgré tout, la guerre continue.
Le 18 juin a lieu un affrontement entre le gouvernement et les bolcheviks (Kamenev, Zinoviev, Staline, Boukharine et bien sur Lénine). Trotski est encore un menchevik est se contente d’observer.
Lors des agitations des grandes journées des 3,4 et 5 juillet, Lénine ne pense pas que la situation soit « mûre ». En effet, Kerenski fait tirer sur la foule. C’est un échec pour la révolution, Lénine s’exile en Finlande, Trotski et Staline se cachent. Lénine avait raison. Kerenski devient « l’homme fort » de la situation.

Dans un troisième temps, la révolution a lieu de juillet au 17 octobre. La guerre est toujours présente et se passe toujours aussi mal. Un putsch est tenté par un général d’extrême droite (Kornikov), chef des Cosaques. Cette tentative échoue, les Cosaques ne parviennent pas jusqu’à Saint Petersburg. Il n’y a pas de changement au front.
Le 13 septembre, Lénine écrit au comité central pour annoncer que la situation est désormais mûre.
Le 23 septembre, Trotski (désormais bolchévik) devient chef du Soviet de Petrograd.
Le 2 octobre, Lénine rentre de manière clandestine en Russie.
En octobre 1917, le comité central est d’accord avec Lénine
Dans les soirées des 24, 25 octobre, la révolution éclate. Le 26, les députés tombent au palais d’Hivers. Le pouvoir est tombé sans grande résistance. Kerenski quitte la Russie dans la voiture de l’ambassadeur américain.
En décembre, l’armistice a lieu Brest-Litovsk puis en mars 1918, c’est la paix. Les alliés se sentent trahis. Entre 1918 et 1920, le communisme de guerre commence. Les Russes blancs vont tenter d’attaquer le pouvoir bolchevik. Trotski organise l’armée rouge. La Russie est attaquée de toute part. Les bolcheviks tiennent uniquement le nord-ouest du pays.
Dans les années 1920, les bolcheviks vont finalement s’imposer et récupérer la majeure partie de leur territoire. Staline écrase les géorgiens en 1921. A également lieu le Xème congrès du Parti Communiste (pas de place pour l’opposition politique). En 1922, la Russie prend le nom d’URSS. C’est le début de la dictature bolchevik.
A la fin de sa vie, Lénine va hésiter entre Boukharine (sont préféré mais toutefois pas assez dur), Trotski (admiré) et Staline qui devient en 1921 le premier secrétaire du parti. Finalement, dans son testament, Lénine met Trotski en garde contre Staline. Or Boukharine est vite fusillé, et Trotski, exilé est assassiné.
Lénine est mort en 1924 (21 janvier à 16 heures). En 1928, Staline est seul et organise l’URSS.
Jamais Trotski n’a utilisé le testament de Lénine.
avatar
Admin
Admin
Admin

Messages : 171
Date d'inscription : 07/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://prepa-sciencepo.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum